Actualité Porsche

La Porsche 911 en mutation…

Porsche 911 2019
Porsche 911 2019

Alors que Porsche met une touche finale aux nouvelles versions de la 911 qui devraient être dévoilées cette année, la prochaine génération de la sportive de Stuttgart est en plein développement. Et c’est bien une mutation qui attend la 911, sur le plan technique…

Porsche 911 2019
Porsche 911 2019

La quadrature du cercle : plateforme modulaire

Au fil des ans, Porsche a transformé la 911 en ajoutant le turbocompresseur, le refroidissement par eau, la traction intégrale, les quatre roues directrices, la direction assistée électrique, la suspension pilotée, les transmissions automatiques et à double embrayage. Disponible en Coupés, Targa, Cabriolet, Carrera, Turbo, GTS, GT3 (RS) et GT2 (RS), il y a en pour tous les goûts et toutes les humeurs ! Et pourtant, la 911 reste le 911. Sur ce constat, Porsche va continuer de proposer de nouvelles évolutions pour cette 8ème génération, et pas des moindres… une véritable mutation !

La récente interview de Stefano Dominicali (PDG de Lamborghini) en dit long sur la révolution qui est en train de s’opérer au sein du Groupe VW. Les lourdes conséquences financières du DieselGate ont eu raison de “l’originalité spécifique” de chaque marque. Le succès des plateformes communes des SUV VW/Audi/PorcheTiguan/Q5/Macan et Touareg/Q7/Cayenne – a montré la voie de la rationalisation. Le sujet n’est plus tabou, même pour les voitures de sport et supercars ! Les photos que vous voyez vous montrent la prochaine 911 mais aussi les bases des futures Audi R8, Lamborghini Huracan et Aventador… et Porsche 718 Boxster et Cayman ! Car c’est bien l’objet de la rationalisation : faire des économies d’échelle. Et sur ce point, le débat est tranché pour le Groupe VW : la plateforme modulaire sportive devrait être capable d’accueillir des moteurs 4, 6, 8, 10 et 12 cylindres – hybridés ou pas – mais aussi des transmissions à deux et quatre roues motrices. Vous avez dit couteau suisse ?

Porsche 911 2019
Porsche 911 2019
Porsche 911 2019
Porsche 911 2019

Moteur turbo en porte à faux arrière… recentré

C’est un véritable défi qui se joue en ce moment chez Porsche. Mettre au point une plateforme modulaire qui convienne aux moteurs en position centrale arrière – Audi R8, Lamborghini Huracan/Aventador, Porsche Boxster/Cayman – pour des sportives à 2 places et à la 911, proposant 4 places avec un bloc en porte à faux du train arrière. Avec la 7ème génération Type 991, l’empattement de la 911 s’est considérablement allongé, au bénéfice de l’espace dédié aux places arrière. Pour la prochaine génération, l’empattement évoluera encore, mais de manière moins importante, cette fois ci au bénéfice de la position du moteur, dont le centre de gravité sera recentré vers l’habitacle. Pour autant, la 911 ne sera pas une voiture à moteur central comme peut l’être la récente RSR.

Les voies avant et arrière seront plus larges. A noter la bande des feux arrières d’inspiration Concept Mission E et l’aileron rétractable, intégré sur toute la largeur de la caisse et débordant sur les ailes arrière. Porsche devrait encore modérer (alléger ?) le poids de la 911 par l’utilisation, en plus grande proportion de l’acier à haute résistance et de l’aluminium. La fibre de carbone ne sera pas utilisée pour les modèles “standard” Carrera mais plutôt réservée aux modèles haut de gamme tels comme les GT3 et GT2.
Tous les blocs seront des flat6 bi-turbo, même la GT3 qui perdra son actuel flat6 atmosphérique. Sur la Carrera, les puissances s’échelonneront de 375 à 430 ch (S), 470 ch pour la GTS, la GT3 dépassant les 500 ch. Une motorisation hybride (peut-être même un plug-in hybride ?) devrait faire son apparition un an après le lancement “de la gamme thermique”, en 2020.

Porsche 911 2019
Porsche 911 2019
Porsche 911 2019
Porsche 911 2019
Porsche 911 2019
Porsche 911 2019
Porsche 911 2019
Porsche 911 2019

Sources Autocar.co.uk / Motor1.com

Crédit photos @ Autocar.co.uk

Nous twittons, suivez-nous