Résultats de la vente Gérard Gombert : La fibre de l’or !
Actualité Historique

Résultats de la vente Gérard Gombert : La fibre de l’or !

Les trésors de la Gombe
Les trésors de la Gombe

On vous en parlait il y a peu, la collection La Gombe a été vendue aux enchères jeudi 10 novembre dernier. Personnage attique, il avait accumulé un nombre conséquent d’autos et d’objets automobilia, le tout dans un état de décomposition avancé. Ne parlons pas de rouille, puisque parmi les 291 lots mis en vente, bon nombre d’autos étaient en fibre, spécialité du passé de mécano carrossier de La Gombe. Bien que resistant mieux aux agressions du temps qui passe, abrité du monde extérieur par quelques pins, chaque pièce nécessitera une longue, difficile et certainement très couteuse remise en état, restauration ou plutôt reconstruction pour la plupart des voitures.

Les trésors de la Gombe
Les trésors de la Gombe

Un peu comme pour la collection Baillon, qui proposait néanmoins des voitures bien plus rares, nul doute que les acheteurs, venus nombreux avec plus de 1000 personnes présentes à la vente organisée par la maison Osenat, on voulu s’approprier une part de l’histoire, pour ne pas dire la légende, La Gombe. Résultat 1.9 million d’euros au total pour un champs d’épaves, fruit de la vie passionnée d’un homme atypique…

Revenons sur les gros morceaux que l’on vous présentait lors de l’annonce de la vente, à commencer par l’Alpine A210 des 24h du Mans 1967 adjugée 710.000 € (+ 15% de frais !!). Un gros chèque pour une voiture rare, mais incomplète, espérons la revoir rapidement en piste, l’acheteur a un peu de temps avant Le Mans Classic 2018.

L’A106 de 1957 mise à prix à 1.000 € s’est vendue 15 fois plus cher tandis que le cabriolet A110 jaune est parti à 39.000 € et une A110 Compétition Client 26.000 €. Pas cher pour des Alpine dont la cote ne cesse de grimper et dépasse maintenant les 100.000 € ? Certes mais les travaux à engager sont tout simplement énormes !!

L’AC Bristol de Françoise Sagan est partie à 120.000 € (+ 25 % de frais comme tous les lots en dessous de 500.000), soit le même prix que le morceau de Lamborghini Miura avec un reste de V12… Qui a parlé de folie ? On en est pas loin, que faire de ça, une œuvre d’art à garder intacte et à exposer dans un salon ? Sans doute, du coup les 7.000 € pour une Lotus Elan paraissent presque sages, surtout comparés au 39.000 demandés pour une R12 Gordini passablement défoncée.

Que penserait La Gombe de ces résultats ? Difficile à dire, sans doute s’est-il bien marré en regardant toute cette agitation et tous ces Euros vider son Hacienda, un page se tourne, une légende s’évapore… Ciao m’sieu La Gombe, on reverra peut-être certaines autos !

Les trésors de la Gombe
Les trésors de la Gombe

Source : CP Osenat

A propos de l'auteur

Ambroise Brosselin

2 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire
  • Merci pour cette précision Antoine, je viens également de prendre connaissance de l’info.
    Le tarif de cette R12 Gord’ est donc un peu plus compréhensible, mais que dire du prix du tiers de Miura ?!

  • Hello
    Suite à discussions sur d’autres sites amis, il s avere que l’encherisseur de la R12 s est trompé de lot, confondant avec l’AC cobra
    son enchère a donc été annulée et la 12 Gord a été vendue 3000 euros, bien plus raisonnable

Nous twittons, suivez-nous