Actualité Alpine

Alpine A110 Targa et A110 R : C’est un grand OUI !

Alpine A110 Targa et A110 R
Alpine A110 Targa et A110 R

Au salon de Genève (annulé), Alpine va présenter deux séries limitées de sa berlinette, une A110 GT à l’équipement très complet (full option) et proposer de nouvelles teintes pour l’A110 S, un jaune et un second gris. Mais pour relancer les ventes et la production (passée de 15 à 7 voiture/jour fin 2019), les séries limitées ne sont pas pérennes dans le temps. Pourquoi ne pas élargir la gamme A110 à d’autres versions ? Nous avons imaginé une déclinaison « cheveux aux vents », l’A110 Targa et une version radicale, l’A110 R.

Au Festival Automobile International, Alpine a créé la surprise en dévoilant le concept A110 SportsX (lire ici), une A110 surélevée à la carrosserie élargie. L’arrivée prochaine d’un SUV au sein de la marque dieppoise se confirme peu à peu, ce type de véhicule étant plébiscité par la clientèle autant qu’il est détesté par les défenseurs de l’environnement. Personnellement, nous avons toujours pris le parti de l’efficience, de la légèreté, de l’agilité, du plaisir de conduite, des valeurs que sont loin de proposer les SUV.

Depuis la présentation officielle de l’Alpine A110 (lire notre essai ici), des rumeurs incessantes font état d’une version découvrable (lire ici). L’intégration mécanique dans la structure étant tellement optimisée, qu’aucune place ne se dessine pour y accueillir un groupe motopropulseur différent ou pour y loger une capote et son mécanisme.

Alpine AS110 châssis alu
Alpine A110 châssis alu
Alpine A110 berceau moteur
Alpine A110 berceau moteur

T comme Targa

Qui dit absence de toit, dit renfort de caisse pour sauvegarder la rigidité d’origine. Exit donc une version cabriolet. La solution Targa reste la plus plausible techniquement, car respectueuse du duo rigidité/sécurité. Dans l’état actuel, un renforcement du pare-brise est nécessaire, car il ne résisterait pas à un retournement. L’augmentation de poids dû à ce renfort serait donc minimisée en conservant la structure intacte des piliers C (entre les portes et le vitrage arrière).

Alpine A110 Targa
Alpine A110 Targa
Alpine A110 Targa
Alpine A110 Targa

Quid du toit amovible ? En une ou deux parties rigides, ou capote en toile ? La première solution permet de participer au maintien de la rigidité et du confort (isolation phonique), la seconde reste beaucoup plus simple et légère, plus « roots » aussi en sensations sonores. Le coffre avant est tout indiqué pour accueillir ces parties amovibles. Quant au choix de la motorisation de cette déclinaison A110 Targa, l’actuelle version de 252 ch/320 Nm est suffisante.

Alpine A110 Targa
Alpine A110 Targa

R comme Radical

Vu le potentiel élevé délivré par l’A110 (lire notre essai de la version Pure ici), il serait dommage qu’Alpine ne se contente que de la version A110 S (lire ici). Pourquoi ne pas aller au bout de la démarche et proposer une déclinaison plus radicale, une A110 dérivée de l’A110 GT4 (lire ici) et homologuée pour la route ? Le groupe motopropulseur de la Megane 4 R.S. (lire ici) et sa boite de vitesses robotisée EDC6 ne rentre pas dans le berceau arrière de l’A110 (voir dessin ci-dessus). Ce choix imposerait une modification structurelle du châssis (en largeur), ainsi que tous les périphériques. Bien que la boite de vitesses robotisée EDC7 de l’A110 soit plus efficiente et plus légère que l’EDC6, elle ne supporte pas, pour le moment, les valeurs de couple des versions moteur de la Megane 4 R.S. comme la Trophy-R (lire ici), par exemple. C’est également pour cette raison que la boite manuelle n’a pas été retenue lors de la conception de l’A110 (structure du châssis, design intérieur, etc…). La version R de l’A110 devra s’orienter en priorité vers un allègement (-50 kg) et une augmentation de puissance et du couple de 10% vs l’A110 S, soit 320 ch et 350 Nm.

Alpine A110 R
Alpine A110 R

Quant à l’équipement, c’est « open bar » en fonction des goûts et du portefeuille du client, autant mettre à profit les partenaires spécialistes de Renault Sport. Notons une carrosserie et des voies élargies comme sur le concept A110 SportsX, un refroidissement moteur revu profitant des entrées d’air agrandies, de la fibre de carbone pour les jantes Carbon Revolution (avant 9×18 et arrière 10×18), le capot, le toit, les lames de bas de caisse, l’extracteur arrière et le becquet, une batterie légère, des gros freins Brembo (carbone/céramique en option) avec étriers 6 pistons à l’avant et 4 à l’arrière, des amortisseurs réglables Öhlins, une ligne d’échappement titane à double sortie 65 mm Akrapovič, des pneumatiques semi-slick Bridgestone, pas de GPS (aucun regret vu son manque de réactivité), suppression de climatisation et du système audio en option gratuite, etc…

Alpine A110 R
Alpine A110 R
Alpine A110 R
Alpine A110 R

La personnalisation à la carte n’est pas dans la culture industrielle et commerciale du Groupe Renault. Pourtant c’est une attente de la clientèle d’Alpine, qui souhaite avoir un exemplaire distinctif et spécifique, voir unique. Le principe des catalogues de pièces exclusives (à forte valeur ajoutée) proposés par Renault Sport pour les Clio R.S. et Mégane R.S. pourraient s’appliquer  avec bonheur à l’A110. Quant on aime on ne compte pas, la passion l’emportant souvent sur la raison.

Credit photos @ Jpog Photographie

A propos de l'auteur

Jordan Prot

Jordan Prot

5 commentaires

Cliquer ici pour poster votre commentaire
  • il y aura rien d’autre après cette auto , on le vois bien , Alpine n est capable que de changer la couleur et ou Equipment, ce qui va faire qu’une fois encore un bon nombres d’autos vont finir sur le net en vente pour en acheter une à son gout…. une nouveauté que des couleurs ?! c est une super intox pour vendre car si on va chez n’importe quel constructeur on ne se retrouvait pas avec un choix autant limité. Le pire ça va etre la suite , que proposer après l’a110 … un suv … ça marchera pas , une Alpine aujourd’hui se vend à des passionnés et des connaisseurs. donc le suv ne sera pas dans leur objectif d’achat.

    alors sois Alpine part sur une suite logique de GT en 2 ou en 2+2 ou sinon totalement se réinventer et la grosse prise de risque , sois cela passe pour les acheteurs passionnés et les curieux…. Affaire à suivre….Et je précise que je suis un vrai féru d’Alpine

  • Le targa et le cabriolet, c’est le même problème, faut refaire tout le flanc !
    Et c’est bien visible sur votre image du châssis…ce qui serai assez coûteux…Une telle dépense pour un targa qui peinerai à convaincre, enlever le toit, le remettre…alors que le 718 est superbe en cabriolet, lui !… je n’y crois pas…
    A moins de conserver les arches, mais dans ce cas-là, ça s’appelle un toit ouvrant.
    Le SUV qui est la raison d’être de la production de l’A110 est gelé…Ce manque d’investissement nous donne donc comme hypothèse la plus vraisemblable…Un toit ouvrant..au mieux.

    L’erreur d’Alpine, c’est de ne pas avoir prévu dès le départ une version découvrable avec des entrées d’air latérales plutôt que dans les custodes….

  • salon automobile de Genève annulé… donc pour une présentation de véhicule ça va être compliqué , de plus les images présentes sont une évocation , une création ?

  • Le catalogue d’accessoire à rallonge donne envie mais comment ça se passerait au niveau de l’homologation?
    Il faut refaire un cycle WLTP à chaque option qui pourrait changer le résultat, si ça touche à l’aéro ou au poids de la voiture par exemple. Sur ce genre de voiture, chaque option/accessoire touche l’aéro ou le poids de la voiture.
    Est ce que le volume de vente d’Alpine peut permettre de passer outre (ce qui ne durera sans doute pas avec le SUV)?
    Est ce qu’en passant par des accessoires officiels montés directement en garage Alpine et non en usine, ça peut permettre de contourner cette contrainte?