Actualité Salon Auto Salon de Genève

Salon de Genève 2018 : Les généralistes vus par Ambroise

Honda Sport EV - GIMS 2018
Honda Sport EV - GIMS 2018

On attaque la tournée des constructeurs généralistes par LA grosse surprise du salon, surprise en tous cas pour moi : la naissance de la marque Polestar, jusque-là badge sportif pour les Volvo, maintenant marque à part entière.

Si le nom du premier modèle Polestar n’est pas très inspiré, la 1, le design et la fiche technique le sont bien plus !

 

Finition ultra premium à l’intérieur : coque en carbone, trains roulants soignés posés sur du Ohlins, 2 moteurs électriques à l’arrière pour 218 ch qui s’ajoutent au 4 cylindres 2.0 litres gavé par un compresseur à bas régime et un turbo pour le haut du compte-tour. Au total 600 ch et 1000 Nm de couple, le prix risque d’être à la hauteur des specs alléchantes ! (lire ici)

 

Chez Ford, l’attraction est verte : la star du film Bullit trône fièrement à 2 pas de de la Mustang Bullit 2018 (lire ici). J’avoue avoir une petite préférence pour l’originale…

 

Journée portes ouvertes sur le stand Jeep : le Wrangler fait peau neuve pour sa 4ème génération, pas flagrant au premier regard, mais refonte en profondeur. Les puristes apprécieront le look baroudeur assumé et fidèle à l’ADN de la marque. Mince c’est moi qui écrit ça ? Je lis trop de communiqués de presse…

 

On peut lui trouver une certaine ressemblance avec le E-Moke, qui assume complètement le look d’origine. Cette auto made in France fabriquée à coté de Lyon offre le charme du rétro avec une technologie full électrique high tech moderne. Avec des distributeurs à St Barth, St Tropez, Monaco ou encore Tahiti, le Moke devrait retrouver une seconde jeunesse branchée 🙂

 

Dans le club des utilitaires anglais, on peut aussi regarder complètement à l’opposé du Moke avec le Range Sport. Pas assez luxueux et exclusif à votre goût (c’est vrai qu’on en voit à tous les coins de rues), pas de soucis Range Rover à la solution pour vous avec le SV Coupe. Charmant hommage au Range Rover premier du nom qui se déclinait en 2 portes, ici il est propulsé (au sens premier du terme vues les masses en jeu) par une V8 5.0 litres de 565 ch en offrant aux 4 passagers un luxe « bespoke » via le Special Vehicule Operations. Limité à 999 exemplaires, le prix de l’entrée de gamme se situe juste sous la barre psychologique des 300.000 € … qui seront sans doute allègrement franchie avec la tentation de s’offrir quelques bonus.

 

Gregory Galiffi ne semble pas apprécier le concept de la BMW M8 Gran Coupé.

 

Surprenant car l’engin, bien qu’à l’état de concept, annonce les lignes d’un futur modèle tout à fait crédible au sein de la gamme BMW. Un gros brin d’agressivité souligné par ses phares jaunes, il ne manque que la bande son d’un V8 hurlant pour parfaire le tableau !

 

Comme les années précédentes, la gamme M est cachée dans un recoin du stand, comme si la marque munichoise était un peu honteuse de proposer des voitures si communicatives et sportives. Quoiqu’il en soit le niveau de finition est toujours aussi beau à voir et à toucher, comme le volant de cette M3 CS F80. J’avoue avoir eu du mal à quitter le baquet, attendant qu’on me passe un casque pour aller essayer la bête sur piste…

 

Du côté des étoiles, à côté de la Classe A nouvelle mouture, une autre nouveauté de taille, l’AMG GT berline très proche du concept présenté l’année dernière. La fiche technique du coupé se décline avec 4 vraies places, la berline missile offrant du V8 4.0 litres biturbo de 585 ou 639 ch (selon la présence du S ou non derrière le logo « GT 63 »), mais aussi une version plus sage (vraiment ?) avec un L6 3.0 litres biturbo de 435 ch. La belle CLS AMG qui avait disparu du catalogue vient de se trouver une descendance digne de confiance, en tous cas moi j’aime bien !

 

Chez Peugeot LA grosse nouveauté est la 508 nouvelle génération, un style moderne et sportif, un intérieur soigné, pas de doute elle va changer la donne en concession Peugeot, le lion reprend du poil de la bête (lire l’article de Miss280ch ici) 🙂 Impossible de la prendre en photo “proprement” tant il y a du monde autour, c’est bon signe. Mais mon petit doigt me dit que nous devrions vous en reparler plus en détails très prochainement.

 

Du coup alors que tous les regards se tournent vers la berline, les Peugeot Sport se retrouvent bien seule sous la surveillance d’un autre lion. Le grand Seb’ n’est jamais bien loin de sa 208 WRX … même si ce week-end il retrouvait le baquet d’une C3 WRC pour une pige au Mexique.

 

Pour Citroën la grosse actu se présente sous la forme du Berlingo 3ème génération et du Cactus assagi. La famille avant tout, jusque dans le corner produits chevronnés avec cette ravissante Petite Rosalie des Records Yacco à Montlhéry … pour les tout petits.

 

Tiens un peu de orange qui m’attire l’œil, ah mais oui, c’est la Megane R.S. (lire ici) dernière mouture ! Belle auto même si l’intérieur de berline standard est toujours aussi décevant pour une sportive de ce calibre, exception faite des sièges. Je suis certain que le comportement dynamique de l’engin saura faire oublier ce plastique ! A quand un essai Mr Renault ?

 

Alpine présente la suite des déclinaisons de l’A110 avec les finitions Pure et Légende (lire ici) et enrichit le nuancier. Ce bleu Abysse sied plutôt très bien à la Berlinette !

 

La “gamme” A110 se dévergonde sérieusement avec la GT4 (lire ici), dérivée de la Cup (lire ici), promettant 330 ch et une grosse aéro. Nouvelle preuve que les ambitions sportives d’Alpine sont bien là, pour notre plus grand plaisir !

 

Mazda continue le rafraîchissement de sa gamme avec un look toujours aussi pur et dynamique. Le Concept Kai (lire ici)  peine à cacher les traits de la future Mazda 3 qui s’annonce comme une sérieuse “challengeuse” sur le segment des compactes.

 

Oh on retrouve l’arrière du Concept RX-Vision ?

 

Et non, il s’agit du Vision (tout court), déjà présenté à Tokyo. La nouvelle Mazda 6 se laisse deviner sous les lignes de ce grand Coupé 4 portes très élancé, élu Concept Car de l’année à Genève après son titre obtenu au Festival Automobile International à Paris (lire ici).

 

Quelle pureté dans le dessin du Sports EV ! EV pour électrique bien-sûr, Honda nous montre que les véhicules à watts peuvent avoir un look fun et terriblement sexy !!

 

J’adore cette chute de toit qui n’est pas sans rappeler quelques coupé des 60’s ou 70’s et au passage s’accorde parfaitement avec la face avant sortie d’une BD pour enfants.

 

Dans la même caisse à jouets, on trouve le Urban EV, jumelle citadine du Sports, tout aussi joyeuse à regarder et néo-rétro.

 

L’intérieur est épuré et fonctionnel : illustration parfaite des maximes « less is more » ou « back to the basics » au choix.

 

Par contre cette custode et cette aile arrière me font furieusement penser à Mme Peugeot 205 ? Pas vous ? Hein quoi de face on dirait une VW Golf 1 ? Oui c’est vrai, aussi. Néo-rétro disions-nous ? Inspiration dans l’histoire Honda avec la S600 pour la Sports et la Civic 1 pour la Urban, le tout joliment remis au goût du jour, j’aime beaucoup !

 

Mais rassurez-vous, chez Honda ils font aussi des jouets pour les grands : la NSX GT3 (lire ici) intimide même à l’arrêt dans un coin de salon ! Elle n’a pas peur et se montre toute nue, ou plutôt juste vêtue de sa peau de carbone !

 

Chez Hyundai le concept “Le Fil Rouge” préfigure un joli futur pour la marque coréenne. La porte très inspirée d’une aile d’avion laisse imaginer un soin particulier à l’ambiance à bord du futur vaisseau amiral de la marque, on ne va pas s’en plaindre. Les rabats joie vous parlerons des crash-tests latéraux et tout ça, soyons rêveur et savourons ce concept.

 

On garde le cap au grand Est avec Toyota qui met à l’honneur le Gazoo Racing, sa division Motorsport. Le stand est parsemé d’engins de compétition, la Yaris WRC par ici, la TS050 avec le casque d’Alonso par là pour annoncer la saison de WEC et la conquête du graal suprême sur le circuit du Mans, et au milieu, sur un plateau tournant, une petite nouvelle : une Supra à la sauce pimentée pour les circuits asphalte. Sympathique moyen d’annoncer le retour de la légende Supra, d’autant que les lignes qu’on devine sous les formes exagérées laissent à penser que cette nouvelle Supra sera une belle descendante des générations précédentes.

 

On peut aussi admirer en détails le plus baroudeur de la gamme Gazoo, le Hilux du Dakar. C’est bizarre celui de mon voisin n’a absolument pas le même arrière 🙂

 

De toutes façons je crois que j’ai trouvé celui qu’il me faut pour barouder dans ma campagne : un Defender 6×6, wahouu !!

 

Chez Nissan une belle mise en scène de la Formula-E nouvelle génération, les constructeurs sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à ce championnat…

 

Le néo-rétro est tendance, ce n’est pas nouveau. Voici un futur best-seller du segment “voiture ultra cool” : le Combi ID Buzz. Full électrique bien-sûr, mais surtout quelle gueule ! Allez Mr VW, sortez le comme ça 🙂

 

Une autre VW qu’on aimerait bien voir dans la rue, la Golf GTI TCR. Bon d’accord elle a plus sa place sur circuit que garée en double file devant la boulangerie, mais le look est fort en testostérones, et ça on aime bien chez AutomotivPress !

 

Tiens le stagiaire responsable des plaques d’immat chez Seat serait-il dyslexique ? Ah non pardon, les sportives sont parties de l’autre coté du stand, au cœur de la nouvelle marque Cupra, filiale sportive de Seat.

 

Allez pour finir sur une touche plus fun à la fin de ce (trop ?) looong article sur les constructeurs plus ou moins généralistes, faisons une pause sur le stand Sbarro.

 

Comme à chaque cuvée, les élèves de l’école de Franco présentent leurs projets. Coup de cœur pour Rush, cet hommage aux monoplaces des 60’s avec son V8 4.2 d’Audi, beau boulot les gars !

 

Et on termine sur un touche de légèreté, la Mini revue et corrigée, pardon optimisée et luxifiée par David Brawn. Que l’on aime ou que l’on aime pas, la qualité du travail est impressionnante … au moins autant que le tarif de vente !!

Crédit photos @ Ambroise Brosselin

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous