Actualité Ford Historique Lotus Vidéos

Lotus Type 49 : Les 7 derniers exemplaires à l’Autosport International 2017

Lotus Type 49
Lotus Type 49

Moment exceptionnel pour tout amateur de Lotus et de Formule 1, les sept dernières Lotus Type 49 seront exposées à l’Autosport International 2017 qui se déroulera du 12 au 15 janvier prochain, pour les 50 ans de cette monoplace. De 1967 à 1970, ce sont Jim Clark, Graham Hill, Jo Siffert, Jackie Oliver, Mario Andretti, Jochen Rindt, Richard Attwood, John Miles et Emerson Fittipaldi qui se sont illustrés à son volant, remportant 6 victoires, 10 pôles positions, 7 meilleurs tours en 18 courses. Voici une présentation (très) synthétique de l’historique de ces sept exemplaires.

Lotus Type 49
Lotus Type 49

C’est une collection de Formule 1 de grande valeur historique, sportive (et financière !) qui sera présentée pour la première fois à l’Autosport International, à Birmingham NEC, du 12 au 15 janvier 2017. Le Classic Team Lotus a confirmé que les sept voitures de course Lotus Type 49 existantes seront présentes, pour ses 50 ans (hall 20 – stand 2270). C’est Jim Clark qui offrira la première victoire de la Type 49, au Grand-Prix des Pays-Bas, à Zandvoort, en 1967.
Le regretté Colin Chapman et Maurice Philippe ont conçu la Lotus Type 49 avec le moteur Ford Cosworth DFV (Double Four Valve). Selon l’Indice Pomeroy, la Type 49 représente toujours le plus grand saut de performances en Grand Prix, d’une année à l’autre, avec un taux d’amélioration de +7,7%. Cette accélération des performances est largement due à la configuration avancée du châssis, qui a vu la position du moteur passer de l’avant vers l’arrière, avec la suspension et la boîte de vitesse fixées aux groupe motopropulseur.

Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49

Depuis la Lotus Type 49, pratiquement toutes les Formule 1 sont conçues sur ce schéma. Entre 1967 et 1970, Jim Clark, Graham Hill, Jo Siffert, Jackie Oliver, Mario Andretti, Jochen Rindt, Richard Attwood, John Miles et Emerson Fittipaldi ont couru sur la Lotus Type 49. L’histoire du cette monoplace a fait l’objet d’un film de Ford, tourné en 9 jours, à l’été 1967 : “First Time Out”.

Lotus Type 49
Lotus Type 49

Châssis R2/R11 (26 Grands Prix)

C’est la voiture Jim Clark, victorieuse lors de ses débuts, à Zandvoort en 1967, en plus des suivantes à Silverstone et Watkins Glen. C’est aussi la même voiture qu’il a conduite à Monza, considéré comme la plus grande performance de l’Écossais, où il a mené la course jusqu’au 12ème tour, a eu crevaison lui faisant perdre un tour entier. Clark a ensuite passé les 48 tours suivants récupérer son retard, en prenant la tête au 60ème tour avant d’avoir un problème de pompe de carburant défectueux sur le dernier tour, le laissant chuter à la troisième place.

Alignée en 1968 en Championnat Tasman, elle remporta le titre au main de Clark, puis fut prêté à Rob Walker – après la destruction du châssis R4 – pour Jo Siffert, avant d’être mis à jour en spécification B pour Jackie Oliver. La voiture a été ré-identifiée comme R11 et vendue à Pete Lovely (pour Mario Andretti en Afrique du Sud, avant la livraison) qui a couru six Grands Prix. Restauré en 2010 aux spécifications (A) de 1967, le n°R11 court toujours régulièrement par son actuel propriétaire américain Chris MacAllister.

Lotus Type 49
Silverstone, England. 13th-15th July 1967.
Jim Clark (Lotus 49-Ford) 1st position.
Ref: 67GB07. World Copyright: LAT Photographic
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49

Châssis R3 (8 Grands Prix)

La Type 49 R3 est la voiture Graham Hill qui a couru sur la deuxième moitié de la saison 1967, mais la victoire lui échappe. Elle a ensuite été vendu à John Love pour les courses en Afrique du Sud, et a depuis été rétabli aux spécifications (A) de 1967 par Doug Nye, avant son acquisition par le Beaulieu National Motor Museum.

Châssis R5/R10 (22 Grands Prix)

La Type 49 R5 a gagné sa première course de F1 à Monaco 1968 avec Graham Hill au volant. Hill a couru six Grands Prix avec cet exemplaire, avant que Mario Andretti en prenne le volant à Watkins Glen, première course du futur champion. La voiture a été plus tard ré-identifié comme la R10 pour Jochen Rindt dans la série américaine Tasman en 1969 et a aidé Graham Hill à remporter le GP de Monaco en 1969. La R10 a vu un autre champion du monde faire ses débuts, Emerson Fittipaldi qui a couru ses trois premières courses de F1 avec la Lotus Type 49 au cours de la saison 1970.

Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49

Châssis R6 (20 Grands Prix)

La Type 49 R6 était affectée à Jackie Oliver en 1968, qui a couru deux fois à son volant avant un accident au Grand-Prix de France. La voiture a été réparée à temps pour Graham Hill à Monza. Le Britannique a ensuite remporté le Championnat du Monde de pilotes 1968, au Grand Prix du Mexique. En 1969, la R6 a couru huit Grands Prix avec Jochen Rindt, donnant sa première victoire en F1 à Watkins Glen à l’Autrichien. La voiture a couru dans quatre courses supplémentaires pendant la saison 1970, incluant la victoire de Rindt dans le dernier tour Monaco. La Type 49 R6 a ensuite été vendu par Le Team Lotus en 1977. La R6 a longtemps été la propriété du collectionneur Autrichien Joe Willenpart (Lotus Type 72 F1 châssis 72/1, Lotus Type 69 F2 châssis 69/4, mais aussi Williams F1 #FW08C/09 ex-Keke Rosberg !), grand fan de Jochen Rindt. La voiture est maintenant dans la collection de Richard Mille.

Châssis R7 (24 Grands Prix)

La Type R7 a été vendu neuve à Rob Walker pour Jo Siffert en 1968, qui a gagné le Grand-Prix britannique, dès la première sortie de la voiture. C’était sa dernière victoire en Grand-Prix. La R7 a ensuite couru aux mains de Siffert en 1969, puis par Graham Hill – pour Rob Walker – en 1970. En 1999, Geoff Farmer a acquis la R7 à la famille Walker et il court avec, à l’occasion, y compris au Goodwood Revival.

Lotus Type 49
John Love, Lotus 49, Retired
South African Grand Prix, Kyalami, 27 Feb – 1 Mar 69
World © LAT Photographic
Tel: +44(0) 181 251 3000
Fax: +44(0) 181 251 3001
Ref: 69 SA 47
Lotus Type 49
1968 British Grand Prix.
Brands Hatch, Great Britain. 20 July 1968.
Graham Hill, Lotus 49B-Ford, retired, leads Jackie Oliver, Lotus 49-Ford, retired, and Jo Siffert, Lotus 49B-Ford, 1st position, action.
World Copyright: LAT Photographic
Ref: Autosport b&w print

Châssis R8 (4 Grands Prix)

Nouveauté pour 1969, la Type 49 R8 était affectée pour Graham Hill pour la Tasman Championship. Elle a ensuite été piloté par Richard Attwood à Monaco et Graham Hill pour le Grand-Prix britannique. La R8 a ensuite été vendu à Jo Bonnier qui, après l’avoir alignée à deux Grands Prix, l’a vendu à Dave Charlton pour la course en Afrique du Sud. La voiture a ensuite été acquise par le collectionneur australien, Hon. John Dawson-Damer en a effectué une restauration minutieuse. La voiture est désormais détenue par l’ingénieur Formule 1 de renom, Adrian Newey, qui l’a restauré aux spécifications de 1969 et a disputé l’épreuve de F1 du Monaco Historic 2016.

Châssis R12

Construit par le Team Lotus pour la Ford Motor Company, cet exemplaire a été utilisé comme démonstrateur dans les expositions et salons. La première apparition de la R12 a eu lieu au Salon des Voitures de Course, à Olympia en Janvier 1969. Elle a été, plus tard, donné à la Collection Donington et a récemment été remise en configuration course. Elle est maintenant dans la collection de Richard Mille.

Lotus Type 49
Monte Carlo, Monaco.
15-18 May 1969.
Graham Hill (Lotus 49 Ford) 1st position.
Ref-35mm 69 MON 27.
World Copyright – LAT Photographic
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49

Si vous souhaitez en savoir plus sur la Lotus Type 49, des nombreux ouvrages sont disponibles, en anglais ou japonais dont “Lotus 49 -The Story of a Legend” de Michael Oliver et “Lotus 49 – 1967” par Joe Honda Racing Pictorial Series n°26.

Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49
Lotus Type 49

Crédit photos @ Newspress.co.uk, F1 Fanatics

A propos de l'auteur

Yvan T. (@Yvan_111)

Yvan T. (@Yvan_111)

1 commentaire

Cliquer ici pour poster votre commentaire
  • bravo pour cet article toujours aussi bien renseigné , je souhaite de bonnes fêtes à toute l’équipe d’AutomotivPress