Renault, 40 ans en Formule 1, la nouvelle ère du V6 hybride (2014-…)

A l’orée de 2014, s’ouvre une ère nouvelle en Formule 1, celle du moteur hybride, que Renault-Sport F1 baptise Renault Energy F1 (lire ici). Il se compose, selon la nouvelle réglementation de la FIA, d’un moteur thermique, d’un (gros) turbocompresseur (unique), de deux unités électriques auxiliaires au moteur thermique récupérant l’énergie – l’une cinétique dispensée au freinage, l’autre la chaleur à l’échappement – ainsi que d’une unité de stockage de l’électricité et d’une unité de contrôle électronique de l’ensemble ! Autant dire que la conception s’avère très complexe, alors qu’elle l’était déjà avec le V8 2.4L RS27 sur lequel Renault-Sport a travaillé sans relâche depuis des années. Le projet s’annonçait depuis plusieurs mois et Renault-Sport développait un moteur thermique 4 cylindres lorsque, à la demande de Ferrari (bien aidé par Bernie Ecclestone), la FIA décida que le moteur thermique serait un 6 cylindres en V… plus “mélodieux”.

Renault F1 R.S.17 2017 - Silverstone - N. Hulkenberg

Renault F1 R.S.17 2017 – Silverstone – N. Hulkenberg

2014 : Red Bull Renault au premier plan

Viry-Châtillon redémarre donc un nouveau projet V6. Ce nouveau groupe motopropulseur équipe quatre teams : Red Bull-Renault, les champions du monde, avec Vettel et Ricciardo, Lotus F1-Renault avec Grosjean et Maldonado, Toro Rosso-Renault pour Jean-Eric Vergne et Daniil Kvyat, Caterham-Renault pour Marcus Ericsson et Kamui Kobayashi leurs remplaçants sur un seul grand prix, Will Stevens et André Lotterer. Tous ces pilotes ont marqué des points mais seul l’Australien Daniel Ricciardo, nouvel équipier de Vettel, accède à la plus haute marche du podium en trois occasions et achève la saison à la 3ème place du classement des pilotes (Lewis Hamilton champion) tandis que Red Bull-Renault se classe en 2ème position au classement des constructeurs de F1, derrière Mercedes qui a survolé la saison. Victoires du moteur Renault avec Red Bull au Canada, en Hongrie et en Belgique. Mercedes enlève 18 victoires, 13 pour Hamilton et 5 pour Rosberg.

Daniel Ricciardo, né le 1er juillet 1989, australien, est réputé dans le paddock des grands prix pour ses plaisanteries, son rire et ses multiples facéties. Mais au volant, il sait se montrer extrêmement incisif. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans la filière Red Bull, d’abord chez Toro Rosso, puis dans l’équipe senior. En cette année 2017, il est toujours pilote titulaire chez Red Bull-Renault où jusqu’à mi-juin 2017, il a conquis quatre victoires.

Renault Energy F1 2014 V6 1.6L turbo hybride

Renault Energy F1 2014 V6 1.6L turbo hybride

Renault Energy F1 2014

Renault Energy F1 2014

Renault Energy F1 2014

Renault Energy F1 2014

Renault Energy F1 2014

Renault Energy F1 2014

Renault Energy F1 2014

Renault Energy F1 2014

Renault Energy F1 2014

Renault Energy F1 2014

Red Bull Renault F1 RB10 2014 - Daniel Ricciardo, Fernando Alonso, Sebastian Vettel

Red Bull Renault F1 RB10 2014 – Daniel Ricciardo, Fernando Alonso, Sebastian Vettel

Red Bull Renault F1 RB10 2014 - Daniel Ricciardo

Red Bull Renault F1 RB10 2014 – Daniel Ricciardo

Red Bull Renault F1 RB10 2014 - Daniel Ricciardo

Hungaroring, Budapest, Hungary. Sunday 27 July 2014. Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB10 Renault, 1st Position,
World Copyright : Andy Hone/LAT Photographic.

2015 : Temps de la réflexion pour un retour, tensions avec Red Bull

Renault-Sport a réduit ses activités de motoristes à deux équipes, Red Bull et Toro Rosso. Ricciardo et Kvyat prennent le volant des RB11, les nouveaux venus, Max Verstappen et Carlos Sainz, fils de pilotes, sont engagés sur les STR10, sigle des Toro Rosso. Seuls quelques rares podiums concrétisent leur saison. Mais du côté de l’état-major de Renault comme du côté de Renault-Sport, de grandes choses se préparent. Le groupe français estime en effet, après études, analyses et recherches dans tous les domaines, qu’il vaut mieux pour Renault, revenir de plain-pied en F1 avec sa propre voiture et son moteur. La décision sera prise dans le courant de l’année, et le 3 décembre 2015, Renault annonce son retour en F1 pour la saison 2016. C’est une année sans, aucune pôle position ni victoire. Les relations entre Red Bull Racing et Renault sont très tendues, proche de la séparation. La domination de Mercedes est totale, la marque allemande étant titrée pour les constructeurs, Lewis Hamilton remporte le championnat pilote après une duel fratricide avec son coéquipier Rosberg.

Red Bull Renault F1 RB11 et Toro Rosso Renault F1 STR10 2015

Red Bull Renault F1 RB11 et Toro Rosso Renault F1 STR10 2015

2016 : Le retour

Renault-Sport poursuit ses activités de motoriste avec Red Bull, sur les RB12, conduites par les mêmes pilotes. Sponsorisé, dû à un rocambolesque jeu de poker menteur, le moteur Renault prend l’appellation de Tag-Heuer pour les Red Bull. Les F1 Renault, nommées R.S.16, font leur réapparition dans le paddock des grands prix sous les couleurs de leurs débuts, soit le jaune et le noir. Pour Red Bull, la saison s’avère mouvementée. Au Grand Prix d’Espagne, 5ème épreuve de la saison, Red Bull décide d’un changement interne de ses pilotes : Kvyat, titulaire chez Red Bull, repart chez Toro Rosso, il est remplacé chez par Verstappen. Celui-ci effectue des performances éblouissantes puisqu’il gagne aussitôt son premier grand prix. Et entre dans l’histoire. Pour sa part, Ricciardo gagne en Malaisie. Chez Renault, la saison est difficile. Renault-Sport F1 team a préparé à la hâte les ex-châssis Lotus trouvés à Enstone au moment du rachat et qui datent de fin 2014. Freinée par ses problèmes financiers, l’équipe Lotus n’avait pas eu la possibilité d’en construire de nouveaux. Les deux pilotes Renault sont Jolyon Palmer et Kevin Magnussen, l’un et l’autre fils d’anciens pilotes de F1. Victoires du moteur Renault avec Red Bull en Espagne et en Malaisie. Domination de Mercedes qui s’impose au championnat des constructeurs. Nico Rosberg décroche son premier sacre… et dernier, chez les pilotes.

Max Verstappen, bé le 20 septembre 1997, néerlandais, fils de Jos Verstappen qui a disputé plus de cent grands prix, le jeune Max a été très tôt installé dans un kart où il a conquis plusieurs titres, dont celui de champion du monde. Il a ensuite brûlé toutes les étapes pour débuter en grands prix en 2015, à l’âge de 17 ans, sans avoir son permis de conduire. Il effectue les quatre premières courses de 2016 chez Toro Rosso, mais en Espagne, Red Bull l’inclut dans ses rangs. Il profite des circonstances de course pour emporter la victoire, devenant le plus jeune vainqueur de tous les temps en F1 : 18 ans et 228 jours, devant Vettel et Alonso.

Red Bull Renault F1 RB12 2016 - Max Verstappen

Red Bull Renault F1 RB12 2016 – Max Verstappen

Red Bull Renault F1 RB12 2016 - Max Verstappen

Red Bull Renault F1 RB12 2016 – Max Verstappen

Max Verstappen

Max Verstappen

Renault F1 R.S.16 2016 - Kevin Magnussen

Renault F1 R.S.16 2016 – Kevin Magnussen

Renault F1 R.S.16 2016 - Kevin Magnussen

Renault F1 R.S.16 2016 – Kevin Magnussen

Renault F1 R.S.16 2016 - Kevin Magnussen

Renault F1 R.S.16 2016 – Kevin Magnussen

Renault F1 R.S.16 2016 - Jolyon Palmer

Renault F1 R.S.16 2016 – Jolyon Palmer

Renault F1 R.S.16 2016 - Jolyon Palmer

Renault F1 R.S.16 2016 – Jolyon Palmer

2017 : Le premier châssis Renault du renouveau

Renault engage deux voitures, moteur hybride RE17 et châssis RS17, que l’on considère comme le premier vrai châssis Renault depuis le retour de la marque. Aux côtés de Palmer, Renault a engagé le pilote allemand Nico Hulkenberg qui a progressé au cours d’une carrière exemplaire en formules de promotion et en F1, tout en gagnant les 24 heures du Mans 2015 dès sa première participation, avec Porsche. Red Bull engage les mêmes pilotes qu’en 2016 et le moteur Renault est toujours badgé TAG Heuer.L’autre écurie Red Bull, Toro Rosso, est également motorisée par Renault. Le 16 juillet 2017 à Silverstone, Renault fête ses quarante années, jour pour jour, de participation en Formule 1, après les festivités organisées lors du Grand-Prix Monaco.

Renault 40 ans de F1 - Silverstone GP 2017

Renault 40 ans de F1 – Silverstone GP 2017

Renault 40 ans de F1 - 1977-2017

Renault 40 ans de F1 – 1977-2017

Renault 40 ans de F1 - Silverstone GP 2017 - Jabouille, Hulkenberg, Palmer

Renault 40 ans de F1 – Silverstone GP 2017 – JP. Jabouille, N. Hulkenberg, J. Palmer

Hulkenberg, qualifié 5ème, termine la course à la 6ème place. C’est le meilleur résultat, en qualifi’ et course, pour le moment de Renault depuis son retour officiel en 2016 : “Nico était cinquième sur la grille avec ses Pirelli Supertendres issus des qualifications. Au vingt-quatrième tour, il les troquait contre un train de Tendres neufs. S’il s’inclinait d’abord face à Valtteri Bottas, il parvenait à distancer les Force India (Perez et Ocaon). Alors qu’il semblait en mesure de finir cinquième, une fuite d’échappement provoquait la perte progressive du système de récupération d’énergie. Au volant de sa Red Bull, Daniel Ricciardo en profitait. Nico s’arrêtait peu après l’arrivée par précaution. Jolyon s’élançait depuis le onzième rang avec un nouveau jeu de gommes Supertendres. Lors du tour de formation, le Britannique signalait une chute de pression hydraulique avant de devoir renoncer avant le départ. Renault Sport Formula One Team pointe désormais à sept points seulement de la sixième position du Championnat Constructeurs.”

Renault F1 R.S.17 2017 - Silverstone

Renault F1 R.S.17 2017 – Silverstone

Renault F1 R.S.17 2017 - Silverstone - J. Palmer

Renault F1 R.S.17 2017 – Silverstone – J. Palmer

Renault F1 R.S.17 2017 - Silverstone - J. Palmer

Renault F1 R.S.17 2017 – Silverstone – J. Palmer

Renault F1 R.S.17 2017 - Silverstone - J. Palmer

Renault F1 R.S.17 2017 – Silverstone – J. Palmer & N. Hulkenberg

Renault F1 R.S.17 2017 - Silverstone - N. Hulkenberg

Renault F1 R.S.17 2017 – Silverstone – N. Hulkenberg

Renault F1 R.S.17 2017 - Silverstone - N. Hulkenberg

Renault F1 R.S.17 2017 – Silverstone – N. Hulkenberg

Renault F1 R.S.17 2017 - Silverstone - N. Hulkenberg

Renault F1 R.S.17 2017 – Silverstone – N. Hulkenberg

Les Reb Bull qualifiées en 4ème (Max Verstappen) et 19ème (Daniel Ricciardo) position finissent en tir groupé, respectivement 4ème et 5ème. Les Toro Rosso qualifiées en 13ème (Sainz) et 12ème (Kvyat) position connaissent des fortunes diverses : abandon pour l’espagnol et 15ème place pour le russe.

Red Bull Renault F1 RB13 2017 - Max Verstappen

Max Verstappen (NLD) Red Bull Racing 15.07.2017. Formula 1 World Championship, Rd 10, British Grand Prix, Silverstone, England, Qualifying Day. Copyright: Charniaux / XPB Images

Red Bull Renault F1 RB13 2017 -Daniel Ricciardo

Daniel Ricciardo (AUS) Red Bull Racing RB13. 15.07.2017. Formula 1 World Championship, Rd 10, British Grand Prix, Silverstone, England, Qualifying Day. Copyright: Moy / XPB Images

Source CP Renault

Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

Author: Pierre Henri Brautot (@PH_Brautot)

Share This Post On

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Honda ZSX Concept
Honda ZSX Concept : Pour Francfort ou Tokyo ?

Vous les avez surement vu fleurir sur le net, voici des "spyshots" du prochain concept-car de Honda, la ZSX. A...

Fermer