Actualité Concept Ferrari Ford Honda Lamborghini Mazda McLaren Salon Auto Salon de Genève

Salon de Genève 2015 : La visite avec Ambroise, partie 1

McLaren P1 GTR
McLaren P1 GTR

Au risque de me faire gronder par le chef, je ne vais pas vous proposer une visite complète du salon avec les marques de A à Z, mais plutôt une traversée des allées un peu dans le désordre, en live légèrement différé au fil du vent guidé par rien. Allez embarquez sur mon épaule, on est parti pour une visite en 3 parties !

On commence chez Ford qui met l’accent sur la sportivité en présentant une gamme fort alléchante.

La sportive compacte attendue par tout le monde : la nouvelle Focus RS annoncée avec son 4 cylindres 2.3 litres Turbo et surtout ses 4 roues motrices envoyant jusqu’à 70% de la puissance sur les roues arrières. Vivement la fin de l’année…

Le 4 cylindres 2.3 litres promet au moins 320 ch, on veut bien croire Ford puisque le petit 3 cylindres 1 litre de la Fiesta R2 offre 170 ch, beau rendement !

Downsizing quoi ? Un mot qui ne semble pas être arrivé chez Ford US 🙂

Et la grosse révélation de ce stand Ford, la GT présentée un peu plus tôt dans l’année à Détroit. Quelle auto, quel travail sur l’aérodynamique, un sacré programme qui montre que Ford propose une voiture 100 % aboutie.

Originale cette ligne en V en charge d’alimenter la mécanique en air frais

Bon pas si originale en fait, il faut croire que c’est une solution efficace dictée par les heures passées en tunnel à vent.

La Honda NSX, attendue depuis bien longtemps, est enfin là. Plutôt sage esthétiquement, elle semble pensée et optimisée dans les moindres détails. Un travail sérieux à l’image de la rigueur japonaise !

Soucis du détails sur la Civic Type R qui semble avoir fait une overdose de testostérone, mais il faut bien ça pour digérer les 310 ch et 270 km/h annoncés…

En tous cas il parait qu’elle serait très à l’aise sur circuit, notamment la boucle Nord et son chrono référence commerciale

Chez Ferrari, la p’tite nouvelle avec son V8 bi-turbo est évidement sous les spots au centre du stand italien

Mais en cherchant un peu, l’espace Taylor Made nous propose la sublime et unique F12 Berlinetta Tour de France

La remplaçante de la 458 Italia conserve certains gènes mais s’affirme avec son identité propre

Il n’y a que moi qui trouve un air de Lamborghini dans cette découpe de bouclier ?

Chez Pininfarina, plus que la Sergio, c’est cette magnifique bicyclette qui me fascine !

Délicieusement moderne et rétro, alliance de tradition avec le cuir tout en cachant une aide électrique, comment ne pas succomber ?

Chez Mazda la vraie star était le CX-3, nouveau SUV compact au design très réussi, mais la nouvelle MX-5, présentée en rouge comme le restant de la gamme conserve mes faveurs

Et quand en plus elle se présente en blanc, impossible de ne pas craquer devant cette invitation à la balade top down !

On change de registre en arrivant chez McLaren. La P1 GTR fascine, intrigue et étonne !

Sympa ce simulateur playstation ! 🙂

Smiling face, c’est vrai qu’en plus de le donner, elle arbore fièrement ce large sourire sur toute la face avant

Wahou, quel engin, désolé je me répète, mais elle est vraiment impressionnante de brutalité et de finesse à la fois !

Aéro parfaite pour ce rétro ? Je ne sais pas, mais niveau look le résultat est là. Bravo Mr McLaren pour ce jouet ultime.

Mais ce n’était pas la seule attraction sur le stand, la p’tite nouvelle 675LT était juste à côté. Avec une production annoncée à 500 exemplaires, nul doute que les futurs clients devront se battre pour en avoir une.

675 comme 675 chevaux bien-sûr, dérivés du V8 bi-turbo de la 650S

Et LT pour “Long Tail”, queue longue en français, qui se traduit dans les faits par un aileron arrière un peu plus prononcé.

Demi-déception quand même, d’autant plus que McLaren nous proposait une vraie Long Tail, l’une des 3 F1 GT LT produite, sublime et envoutante sous toutes ces formes !

La 650S sans toit, un bon moyen de profiter un peu plus des vocalises mécaniques…

Chez Lamborghini, étonnamment l’Aventador SV n’attire pas les foules. Pourtant cette version affutée mérite le détour avec une ligne plus agressive que jamais

La suite de la visite dans la seconde partie.

Crédit photos @ Ambroise Brosselin.

Catégories :

Nous twittons, suivez-nous