Abarth Actualité Alfa Romeo Alpina Alpine Aston Martin Austin Healey Bentley BMW Bugatti Cadillac Caterham Chevrolet Chrysler Citroen Corvette De Tomaso Dodge Ferrari Fiat Ford Ginetta Historique Honda Jaguar Lamborghini Lancia Lotus Maserati Mazda Mercedes Mini Morgan Nissan Peugeot Porsche Range Rover Renault Rolls Royce Silverstone Classic Sport Auto Toyota TVR Vidéos

Silverstone Classic : Intérieur du circuit et animations

Commençons notre immersion dans cette 25ème édition de Silverstone Classic par l’intérieur du circuit. L’action a été tellement riche et intense sur la piste, les paddocks tellement captivants que j’avoue n’avoir passé que peu de temps à parcourir les espaces clubs. C’est dommage mais je suis certain qu’on peut y passer une journée complète à contempler les perles qui s’y cachent. Un exemple de perle, cette sublime Fiat V8…

Ou cette Jaguar XJ15, produite à seulement 50 exemplaires, dont au moins trois à Silverstone ce week-end. V12 atmo de 6 litres, coque carbone pour un poids de 1050 kg, elle est en quelque sorte l’essai de Peter Stevens avant qu’il ne signe la McLaren F1 quelques années plus tard…

Le stand le plus rempli est certainement celui du Great Britain Porsche Club avec à vue de nez au moins 400 voitures, oui oui 400 Porsches réunies côte à côte, principalement des 911 toutes générations, quelques moteurs avant et bien sûr des plus récentes Boxster ou Cayman. Un peu plus loin un superbe espace de la maison mère qui honore comme il se doit le passé en mettant en parallèle chacun des modèles de la gamme actuelle avec une glorieuse ainée.

Je vous épargne le Cayenne caché derrière, cette 959 qui a pris part au Dakar 1985 est bien plus passionnante !

La Baby 935 de 1977 avec son flat 6 1.4 litres turbo 370 ch qui fit le bonheur de Jacky Ickx à Hockenheim.

Faut-il encore présenter la 917K ?

L’espace Ferrari était quant à lui le plus visité et admiré. C’est vraiment qu’un tel alignement, sur plusieurs rangées ne se croise pas tous les jours ! Des modernes bien-sûr, mais pas que ! Qui a dit que toutes les Ferrari étaient rouges ? Les anciennes prouvent le contraire 🙂

Et le coin de la merveilleuse lignée des supercar, il ne manque que l’Enzo qui était là le dimanche sous la pluie… Certainement plus safe à sortir que la F40 !

Jaguar joue à domicile ou presque, c’est toute la longueur du bord de piste entre Copes et les S Becketts qui est remplie. Position de choix pour regarder la course tranquillement assis dans sa voiture une bière fraiche à la main !

Les anciennes côtoient les modernes dans la bonne humeur.

Les Aston Martin étaient quant à elle presque aussi nombreuses que les Lamborghini, tandis que plusieurs modèles fêtant un anniversaire « rond » étaient là en force, comme les Skyline par exemple.

Les MX-5 aussi, qui fêtent en 2015 les 26 ans du roadster nippon que l’on apprécie tant, ou plus sérieusement les 25 ans de commercialisation en UK.

Les Sinclair étaient nombreuses aussi, encore un joyau de l’industrie britannique qui n’a pas franchi le channel… Dommage ? Très honnêtement je ne sais pas 🙂

Même sans anniversaire il n‘est pas difficile de rassembler des Caterham sur leurs terres. L’usine était là pour promouvoir la gamme actuelle et proposait des baptêmes de drift très couru à en croire la file d’attente, et plutôt sonores et odorant en gomme brulée.

De grandes rangées de S2000 aussi, de toutes les couleurs, de toutes les années et avec tous les accessoires possibles, un vrai catalogue en tôle et boulons !

Vous non plus vous n’aviez jamais vu de Piper GT en vrai ? Pas moins d’une dizaine s’étaient retrouvée

Un doute sur la motorisation de l’Ultima ? Un indice se trouve sur la plaque d’immat !!

Les membres du British Racing Driver Club sont chez eux, ils profitent donc d’un parking privé sympathiquement garni, une seconde 300 SL, noire celle-ci, était quelques places plus loin…

Et leur petit “espace private” n’est pas moins sympathique au bord du virage de Brooklands.

Un peu plus loin c’est une démonstration de drag racing historique qui mettait l’ambiance.

Le parc concurrent étant pour le moins varié, avec des la grosse américaine bien-sûr, de la vielle anglaise survitaminée et plus surprenant plusieurs Fiat 126 sévèrement “burnées”.

C’est finalement le minibus au second plan qui remporte la finale, un spectacle assez incroyable dans une ambiance super prenante grâce à un commentateur motivé !

Mais au milieu de toutes ces autos, une superbe fête foraine pour toute la famille, avec des manèges gratuits et ouvert à tous et pour tous les ages

Et pendant que les mioches font du manège, papa peut continuer à suivre la course, sur écran géant, canapé en paille et bien sûr bière à la main !

Il y a aussi des manèges pour les grands, beaucoup de monde, dommage de ne pouvoir assister à ce spectacle !

Lassé de marcher au milieu de toutes ces voitures de rêves, pas de soucis, un service de bus vous permet de vous déplacer sans effort. Quand on vous dit que l’organisation est au top, ce n’est pas un vain mot !

Quelques autres pépites, une AC Cobra bien méchante

Sa descendante ? Légère avec un gros moteur … et bleu !

Le soleil se couche, les serpents se cachent…

Et avant les concerts, un feu d’artifice, mais c’est tellement banal tiré du sol, autant le faire depuis 2 avions !

Étonnamment le dimanche la food-court est bien moins chargé, un poil humide peut-être tandis que le thermomètre peine à dépasser les 11°C en début d’après-midi…

La suite avec les autos en piste tout bientot !

Crédit photos @ Ambroise Brosselin